Autoroutes : le gouvernement veut faire payer une vignette aux routiers

La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a évoqué lundi matin la possibilité de mettre en place une vignette pour financer les infrastructures routières. Cette proposition devrait être absorbée dans une loi dite d’orientation-mobilité.

Depuis l’été 2017, le gouvernement réfléchit à la mise en place d’une contribution tarifaire des transporteurs routiers pour financer les infrastructures de transport. Lundi matin devant des journalistes membres de la future Association des journalistes des transports et des mobilités, la ministre des Transports Elisabeth Borne a évoqué l’idée d’une vignette tarifaire.

Le choix de la vignette

Après avoir envisagé plusieurs formes de rémunération, la ministre des Transports semble se diriger vers la vignette payante qui sera temporelle « au jour, à la semaine, au mois ou à l’année » selon Elisabeth Borne. Cette proposition fera partie d’une nouvelle loi orientation mobilité présentée « dans les prochaines semaines » en Conseil des ministres. En avril, deux fédérations d’entreprises de transports avaient rappelé leur refus strict de toute contribution supplémentaire.

Pas de nouvelle éco-taxe

Elisabeth Borne s’est dit en désaccord avec la mise en place d’une nouvelle éco-taxe. Mesure mise en place suite au Grenelle de l’Environnement en 2007, l’eco-taxe était censée taxer les poids lourds grâce à des portiers installés sur les autoroutes. Jamais appliquée, elle avait été enterrée en 2013 par la ministre de l’Environnement Ségolène Royal.

Harold Grand

Etudiant, utopiste, opiniâtre: rien que ça ? Non un peu radin sur les bords et perfectionniste aussi. Ah oui j’oubliais: surconsommateur de médias, drogué à tout ce qui se lit dans les kiosques, ce qui s’écoute à la radio et forcément ce qui se regarde à la télé. FORCE ET HONNEUR !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *