Les Français fument de moins en moins

Le ministère de la Santé annonce avoir comptabilisé un million de fumeurs en moins en l’espace d’un an.

La décision de hausse des prix du tabac semble porter ses fruits. Un million de Français qui fumaient chaque jour ont arrêté en l’espace d’un an. C’est ce qu’annonce Agnès Buzyn, la ministre de la Santé dans un communiqué de presse en date du 28 mai.

La ministre se félicite de ce chiffre qu’elle explique par l’augmentation des prix du tabac : un « facteur dissuasif » selon elle. En 2017, 26,9% des 18-75 ans fumaient chaque jour contre 29,4% l’année d’avant. Le ministère remarque d’ailleurs une baisse « parmi les fumeurs les plus défavorisés« , soulignant que c’est « la première fois depuis 2000 qu’une telle tendance est observée« .

Le pays compte encore 15 millions de fumeurs et le tabagisme est la première cause de mortalité évitable, avec 66 000 décès chaque année. En moyenne, les jeunes fument leur première cigarette vers 14 ans et demi et commencent à fumer régulièrement vers 16 ans.

Aujourd’hui, quasiment tous les traitements vendus en pharmacie pour arrêter de fumer sont en plein essor : les ventes de patchs, qui pèsent désormais près de 40 % du marché ont bondi de 45 % en 2017. La hausse du prix du paquet, les campagnes d’incitation au sevrage et un meilleur remboursement des traitements semblent donc jouer un rôle important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *