Loto du patrimoine : découvrez les 18 sites qui seront rénovés

Les 18 sites « prioritaires » qui bénéficieront du tirage du loto du patrimoine ont été dévoilés ce lundi. Les recettes de ce loto exceptionnel seront consacrés à la restauration de ces sites, ainsi qu’à celle de 270 autres « monuments en péril ». 

Le ministère de la Culture a dévoilé lundi les 18 « sites emblématiques » sélectionnés qui bénéficieront d’une restauration grâce au loto du patrimoine de la Française des Jeux. Ces 18 sites ont été choisis à partir d’une liste de 270 « monuments en péril ». Le budget total de la rénovation de ces sites est estimé entre 15 à 20 million euros.

Ce tirage spécial, organisé à l’initiative de l’animateur Stéphane Bern, sera tenu en septembre, à l’approche des journées du patrimoine. Les noms des différents sites figureront sur les billets de loterie vendus 15 euros l’unité.

Où se trouvent 18 monuments « en péril ? » prioritaires ?

Douze sites se trouvent en France métropolitaine, parmi lesquels le couvent de Pino (Corse), la maison de l’auteur de « Pêcheur d’Islande » Pierre Loti à Rochefort (Charente-Maritime) ou encore la villa Viardot à Bougival (Yvelines).

Six autres sont dans les départements d’outre-mer :

  • L’habitation Bisday, Goureyre (Guadeloupe)
  • La maison d’Aimé Césaire, Fort-de-France (Martinique)
  • La Maison du receveur des douanes, Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane)
  • La Maison rouge, Saint-Loui, (La Réunion)
  • La Sucrerie Soulou, M’Tsangamouji (Mayotte)
  • Le couvent Saint-François, Pino (Haute-Corse)

Les autres « monuments en périls » qui n’ont pas été choisis pour bénéficier des recettes du tirage recevront tout de même une aide grâce à l’argent du loto et du mécénat, selon les informations du Figaro. Emmanuel Macron dévoilera jeudi 31 mai la liste complète des 270 monuments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *