« Trop d’aides sociales en France » selon Gérald Darmanin

Le ministre de l’Action et des Comptes publics estime sur RTL qu’il faut « revoir » certains dispositifs d’aides sociales en France. 

« Ce qui est certain c’est qu’il y en a trop [d’aides sociales]. Et qu’elles sont parfois contradictoires » estime Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics. Il était l’invité d’Elizabeth Martichoux sur RTL mardi matin.

Le ministre estime qu’il y a « trop » d’aides sociales en France. Il juge légitime de « revoir » certains dispositifs d’aide, en particulier ceux concernant l’emploi qu’il juge peu « incitatifs« .

Deux catégories d’aides sociales

Le ministre fait la distinction entre deux types de prestations. « Il y a des aides sociales aujourd’hui pour les gens qui sont cassés par la vie« , déclare-t-il en citant les allocations handicapées et le minimum vieillesse. Il juge ces aides « légitimes » et souhaite leur augmentation. Et puis, « il y a des aides sociales » attribuées lorsqu’on est « entre deux périodes d’activité, et malheureusement elles ne sont pas incitatives pour sortir de cette période d’inactivité » déclare le ministre. Il évoque l’existence de « trappes à inactivité« .

Gérald Darmanin veut réfléchir à cette deuxième catégorie d’aides. Il cite les primes d’activité, attribuée aux revenus les plus modestes :

En 2016 quand elle a été créée, son coût était de quatre milliards d’euros. Aujourd’hui c’est six. En deux ans, il y a deux milliards de prime d’activité de plus alors qu’on a une croissance économique et des créations d’emplois. Il y a un système qui fonctionne mal.

Depuis plusieurs semaines, le gouvernement entretient un certain flou sur ses intentions vis-à-vis des aides sociales notamment dans l’optique de boucler son budget pour l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *