VIDEO – Le Brexit pourrait être repoussé à 2023

La Première ministre britannique Theresa May a fait accepter à la dérobée à son gouvernement un report du Brexit de 3 ans. Alors que le retrait du pays de l’Union européenne est prévu pour mars 2019, la « période de transition », qui doit s’étendre jusque fin 2020, pourrait être reportée à 2023.

L’avenir du Royaume-Uni est toujours aussi incertain, deux ans après que les Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l’Union européenne. Le gouvernement de Theresa May est incapable de se mettre d’accord sur le type de relation douanière qu’il veut avec l’Europe. Les partisans d’un « hard Brexit » prônent le retrait du pays de l’union douanière, même si cela implique un retour de frontières physiques entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande.

Theresa May craint un regain de tension entre les deux pays, voire même un démembrement du Royaume : les Irlandais du Nord sont de plus en plus nombreux à préférer une réunification avec la République d’Irlande en restant dans l’UE plutôt que de rester dans le Royaume-Uni.

En reportant à 2023 la fin de la « période de transition », la Première ministre compte sur l’émergence de technologies nouvelles qui permettraient de mettre en place une « frontière invisible » entre les deux Etats, tout en sortant de l’union douanière et de l’UE. Ce report de la période de transition devra toutefois être validé par Bruxelles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *