Un référendum pour le nouveau nom de la Macédoine

Le nouveau nom de la Macédoine fera l’objet d’un référendum. Une décision apparemment anecdotique qui fait l’objet d’un conflit vieux d’un quart de siècle avec la Grèce.

Le Premier ministre macédonien, Zoran Zaev a annoncé mercredi 30 mai au matin, que le nouveau nom du pays ferait l’objet d’un référendum. Ce sujet est source de tensions entre la Macédoine et la Grèce. Le gouvernement hellénique estime que la « Macédoine » est le nom de sa province du nord et revendique l’héritage des rois de l’Antiquité. Les Grecs s’inquiètent aussi des éventuelles prétentions territoriales des Macédoniens.

L’Union européenne en toile de fond

La Grèce, membre de l’Union européenne depuis 1981, bloque toute perspective d’adhésion du petit pays des Balkans à la communauté. Après des années de blocage, les négociations ont néanmoins connu des progrès spectaculaires. Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras et son homologue macédonien, Zoran Zaev affichent leur volonté de clore cette dispute. Selon les deux pays, les discussions sont « au stade final« .

Les noms évoqués pour remplacer la « Macédoine »

Plusieurs noms ont été évoqués. « Gorna Makedonija » (Haute-Macédoine), « Severna Makedonija » (Macédoine du nord), « Macédoine-Ilinden » ou encore Macédoine-Skopje. Il semblerait que l’appellation « Macédoine du Nord » soit l’hypothèse la plus probable. La date de ce référendum est encore inconnue mais les États-Unis et la Russie reconnaissent le pays comme « Macédoine ».  Le pays est généralement nommé « Ancienne République yougoslave de Macédoine », ou FYRA en anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *