2,7 milliards d’euros : ce que représente le trafic de drogue en France

Le trafic de drogue a généré 2,7 milliards d’euros en 2017 en France. C’est la première année que l’Insee calcule le PIB de l’Hexagone en prenant en compte la consommation de stupéfiants.

Sur cette somme, le trafic de cannabis a généré un milliard d’euros et celui de cocaïne 800 millions d’euros.  » Ce qui est illégal est par définition très difficile à évaluer« , explique  Emmanuelle Auriol, chercheuse à l’Ecole d’économie de Toulouse. « La France est l’un des plus gros consommateurs de cannabis au monde. On peut donc penser que le poids économique de la drogue est au moins équivalent en France à celui de ses voisins« , ajoute-t-elle.

Nouveau calcul en incluant le trafic de drogue

Fin janvier 2018, l’Insee, Institut National de la Statistiques et des Etudes Economiques, avait annoncé sa décision de vouloir intégrer la consommation de stupéfiants dans le calcul de la croissance, conformément à une demande de l’institut européen Eurostat en 2013. L’idée était d’aligner les pratiques comptables de la France sur celles des autres pays européens. Au Pays-Bas, ces activités sont légales et contribuent à gonfler le PIB du pays.

Cette nouvelle méthode de calcul, qui a aussi été mise en place par d’autres pays européens, a permis de voir que les révisions sont sensiblement à la hausse chez nos voisins. Le Royaume-Uni a estimé en 2013, l’apport du trafic de drogues et de la prostitution à 10,9 milliards d’euros. En ce qui concerne l’Espagne, les flux économiques générés par ces deux activités s’élevaient à 9,2 milliards d’euros en 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *