Une du Point sur Erdogan : des kiosquiers reçoivent des menaces

Les personnels du Point et certains kiosquiers ont reçu des menaces à cause de la Une de l’hebdomadaire sur le président turc,  Recep Tayyip Erdogan. Le Point a publié un portrait d’Erdogan, le 24 mai, en le qualifiant de « dictateur ».  En Hexagone, les fidèles de ce président sont mécontents, et veulent supprimer les affiches de cette Une.

« Un kiosquier à Lyon a reçu un appel de quelqu’un qui lui a dit : on va faire sauter ton kiosque ». C’est ce qu’a rappelé le directeur de la publication du Point, Etienne Gernelle, dans une interview sur France 5. Quelques kiosquiers ont reçus des menaces de mort, tout comme le personnel du Point. « C’est une balle dans la tête si tu continues à critiquer Erdogan ».

Pour Etienne Gernelle, les kiosquiers eux-mêmes n’ont pas à avoir peur. « On est en France, dans un pays où la liberté de la presse est garantie, un kiosquier n’a pas à avoir peur parce qu’il y a une affiche sur son kiosque. » 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *